Eugène RIAUDEL Pompier volontaire à Chartres de Bretagne

Les pompiers volontaires de Chartes de Bretagne en 1940

Les Bombardements  de mai 1944

La tragédie de la nuit du 7 au 8 mai 1944

Mon grand-père Eugène Riaudel :

Sur les lieux de bombardement il entend des petits cris et/ou pleurs, il commence à dégager les gravats. Les autres personnes, autour de lui, lui disent de laisser tomber car c’est peut-être un animal comme un chat.

Il leur répond : « j’ai des enfants en bas-âge et je pense reconnaitre ces pleurs ».  Malgré tout il s’obstine à creuser et là, miracle, il revient avec un bébé dans les bras.

Ma grand-mère :

Augustine Vedy femme Riaudel

Suite au bombardement de Bruz il fallait déblayer les gravats. Tout était mis dans les fossés environnants de la commune (la Chaussairie se trouve à 3 kilomètres du centre du bourg de Bruz).

Nous sommes en temps de guerre et le bois sert autant pour la cuisine que pour le chauffage.

 

Ma grand-mère ramasse donc le bois qu’elle trouve dans le fossé en face de chez elle mais en prenant ce qu’elle croyait une branche… elle se retrouve avec un morceau de bras dans les mains. Elle n’est pas retournée chercher quoi que ce soit dans les fossés.

 

Aéroport de St jacques de la lande distant de 7.6 km de Bruz

Chartres de Bretagne distant de 4 km de Bruz

Mes grand-parents habitaient à

La Chaussairie commune de Bruz distant de 3 km de chez eux mais à 1 km du centre bourg de Chartres (annexé définitivement en 1974). Mon grand-père en étant pompier volontaire (et avec juste une mobylette) était dépendant de Chartres de Bretagne

Bruz

avant et après la bombardement

Pour service rendu par mon grand-père pompier volontaire

Ma grand-mère jusqu’à son décès en 1982 avait de la part de la commune (Bruz et ensuite Chartres de Bretagne) des bons de pain tous les mois – à cette occasion quand j’étais enfant, j’avais le droit de prendre « un soulier aux pommes » C’est comme cela que nous disions : le chausson se met à la maison comme disait ma grand-mère !

Eugène Riaudel - page droite